Parentalité positive

Doit-on forcer son enfant à finir son assiette ?

Mon enfant ne finit pas son assiette. Dois-je le forcer à manger ? Quelles conséquences sur lui ? Sur notre relation ?

RAPPEL VEO et ALIMENTATION

Forcer un enfant à manger ou à finir son assiette est une VEO (=violence éducative ordinaire). Et je ne vous parle même pas des menaces ou du chantage qu’il peut y avoir autour. Je vais vous raconter  une situation vécue, non pas pour juger, ou condamner qui que ce soit, mais bien pour illustrer et comprendre ce qu’il se passe dans ce genre de situation.

Hier soir j’ai entendu dire un papa à sa fille d’environ 2 ou 3 ans : « si tu ne finis pas ton assiette, je t’enferme dans la voiture ». Résultat : une enfant qui s’est mise à pleurer (très certainement de peur) et qui s’est bloquée (qui n’a plus rien mangé du tout). Le papa a donc pris l’enfant dans ses bras, en lui répétant qu’il allait la mettre dans la voiture. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui lancer un regard qui disait « tu ne peux pas lui faire ça, tu sais qu’elle ne le mérite pas. Et moi ici tu ne le feras pas. » On y croira ou pas à savoir si ce message est passé en un regard mais il s’est assis de nouveau à table avec sa fille.

———

FORCER MON ENFANT à MANGER : CONSÉQUENCES

Forcer un enfant à manger un aliment peut entraîner par la suite une aversion psychologique. Et il en sera dégoûté toute sa vie.

Cela peut aussi entraîner des vomissements. Trop de dégoûts et le fait de manger alors qu’on n’en peut plus vont finir par faire vomir votre enfant. Des troubles alimentaires s’en suivront. Et on transmet à l’enfant qu’il faut consommer encore plus que sa faim ce qui, sur le long terme, l’invitera à manger plus qu’il n’en aura besoin.

En forçant l’enfant, vous lui envoyez comme message qu’il n’est pas capable de savoir ce dont il a besoin. Et il n’aura plus la notion de cette sensation de faim. Cela induit également une position de force de votre part et une soumission de son côté. La relation de confiance entre vous et lui va en prendre un coup. Ce rapport de force aura également des conséquences pour votre enfant dans toutes ces futures relations à autrui, dans son estime de lui…

———

QUE FAIRE SI MON ENFANT NE FINIT PAS SON ASSIETTE ?

Et bien on ne le force pas ! Quand vous n’avez pas faim le matin, que vous ne voulez plus d’un aliment, vous arrêtez de manger ? Et bien pour votre enfant c’est pareil. Il a le droit de ne plus en vouloir.

Sa satiété varie d’un jour à l’autre. Parfois à cause de la chaleur, de l’activité physique, d’une éventuelle maladie…

Continuez de lui proposer une alimentation variée, équilibrée, colorée. Et tant que la courbe de poids et OK, pas d’affolement. Souvent certains parents en arrivent à forcer les enfants par peur de manque de nutriments.

Posez-vous la question « pourquoi je force mon enfant ? » Est-ce parce qu’on m’a moi-même forcé ? Est-ce parce qu’on m’a appris que la nourriture ne se gaspille pas ? Ou une tout autre raison ? Ensuite prenez du recul par rapport à votre réponse. Et essayez d’y voir plus clair pour savoir si cela correspond à votre sens critique, si cela a vraiment du sens pour vous et votre enfant ?

 

Tu peux télécharger gratuitement (ou en faisant un don) mes relaxations pour enfants ici : https://nadgepetrel-unamouraunaturel.bandcamp.com/

Tu es passionné par la parentalité positive et/ou par les pratiques de bien-être ?  Alors INSCRIS-Toi vite AU BLOG  😉

Tu peux me suivre sur Facebook ,  Instagram , et Youtube 

Share

Ceci peut vous intéresser :

Aucun commentaire pour l'instant, à vous !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Consentement

Vous avez lu et vous êtes d'accord avec la politique de confidentialité