Ecole / IEF / Enseignement

Une rentrée sous le signe des violences éducatives ordinaires ?

Je suis surprise de voir encore certaines méthodes utilisées par des enseignants. Visiblement, le système punition/récompense n’est pas encore banni des écoles tout comme la privation de récréation par exemple.

Je comprends tout à fait que les professeurs aient besoin de poser un cadre auprès de leurs élèves dès le début de l’année. Et je trouve ça plus que normal avec autant d’enfants par classe.

Ce qui me pose question c’est le moyen pour y arriver. Voici ce qui a été remis à une amie à moi :

 

 

Nous sommes en plein dans le système punition/récompense pour ne pas dire dans le chantage. « Si tu obéis » tu seras récompensé. Mais dans le cas contraire, tu seras privé de …

Alors quelque chose me pose question dans ces visuels : est-ce que les personnes qui les utilisent félicitent vraiment CHAQUE élève, à CHAQUE activité, ou CHAQUE mise en rang pour les féliciter d’avoir obéis ? Permettez moi d’en douter. En revanche, je pense que ce visuel est utilisé pour punir l’enfant. Il s’agit là d’une mise en garde et d’une application de conséquences.

Ce qui me dérange beaucoup c’est :

  • que l’enfant soit privé de quelque chose qui lui est vital : JOUER. C’est l’un des besoins premier d’un enfant. Pensez-vous vraiment qu’un enfant écoutera mieux sur le reste de la journée, ou sera plus attentif, ou travaillera mieux alors qu’il n’aura pas pu se défouler physiquement ? Qu’il n’aura pas pu aérer ses cellules et donc son cerveau ?
  • qu’un enfant puisse être privé totalement de récréation alors que c’est INTERDIT
  • que la punition ne soit pas en lien avec la situation qui pose problème : si on ne fait pas le travail, on ne peut pas aller jouer. Où est le lien entre l’un est l’autre ? Comment l’enfant peut-il comprendre ce qu’on lui demande dans une telle incohérence ?

Ne serait-il pas envisageable d’établir des règles ensemble ? Entre les enseignants et les élèves ? Y réfléchir ensemble permettrai à l’enfant de mieux comprendre pourquoi ses règles existent. Une relation de confiance me semble indispensable pour permettre à l’enfant de s’épanouir à l’école. De cette relation de confiance naîtra une attitude respectueuse de la part des élèves tout comme des adultes.

Connaissez-vous les conséquences de ce système sur les enfants ?

  • blocage émotionnel
  • apprentissage du chantage par mimétisme
  • l’enfant va s’habituer aux punitions et non au respect
  • humiliation d’être seul pendant que les autres s’amusent
  • dévalorisation
  • soumission à autrui
  • l’enfant n’apprend pas à travailler pour lui mais pour l’adulte qui le regarde
  • crainte, peur
  • pas de relation de confiance

Alors je ne suis pas là pour jeter la pierre mais pour comprendre et pour avancer. Pour comprendre ensemble ce qu’induisent ces punitions et ces chantages ou récompenses auprès des enfants et sur leurs apprentissages. Pour comprendre qu’il existe une autre façon de vivre avec les enfants qui se veut plus respectueuse et plus efficace. Et avancer : avancer dans une relation de confiance, d’égal à égal entre l’enfant et l’adulte.

Alors quelles seront les conséquences de l’attitude d’égal à égal avec les enfants :

  • un enfant qui gagne en autonomie
  • un enfant qui respecte les autres et le matériel
  • un enfant confiant
  • un enfant qui fait les choses pour lui
  • un enfant qui aura une bonne estime de lui-même
  • un enfant qui n’aura pas peur de se tromper pour persévérer et finir par y arriver
  • un enfant épanoui

Alors comment on fait si on ne se fait pas « obéir » ?

  • on établit des règles de vie pour l’école ensemble
  • on reste à l’écoute de ses émotions et de ses difficultés
  • on garde en tête que chaque élève a des besoins différents
  • on montre l’exemple avec notre propre comportement
  • on formule nos propres besoins en employant le « je »
  • on sait que ça va nous demander de nous adapter en permanence
  • on n’hésite pas à parler de nos difficultés aux collègues pour trouver une solution ensemble
  • on évite les punitions et récompenses
  • on fait preuve de créativité pour trouver des alternatives
  • on encourage l’enfant

 

En résumé, on observe l’enfant et on cherche à entrer en connexion avec lui.

Alors voici ce que je vous propose comme fiches afin de remplacer les précédentes. J’ai gardé les idées des 3 visuels même si je ne suis pas en accord avec toutes :

Vous pouvez les utiliser, les offrir aux enseignants si vous êtes un parent, créer les vôtres aussi. Bref, l’idée c’est vraiment de changer notre façon de communiquer avec les enfants, de savoir quel message on véhicule derrière nos mots et nos actions.

Je terminerai par cet extrait, concernant les dernières découvertes en neurosciences, du livre de Catherine Gueguen Pour une enfance heureuse :

« Elles prouvent qu’une relation empathique, aimante, est décisive pour permettre à son cerveau d’évoluer de manière optimale, pour déployer pleinement ses capacités intellectuelles et affectives. Le cerveau des enfants et des adolescents se révèle très vulnérable : toutes les expériences ont un impact majeur sur sa structuration. Les relations avec les parents ou l’entourage façonnent l’intelligence cognitive et relationnelle de l’enfant, et détermineront son comportement affectif, notamment sa capacité à surmonter le stress, à vivre ses émotions. Toute forme de maltraitance, de violence même apparemment anodine, perturbera le bon développement de son cerveau, de son affectivité, avec parfois des dommages irréversibles. »

 

Tu es passionné par la parentalité positive et/ou par les pratiques de bien-être ?  Alors INSCRIS-Toi vite AU BLOG  😉

Tu peux me suivre sur Facebook ,  Instagram , et Youtube . Tu peux aussi rejoindre mon groupe de lectures et mon groupe de jeux respectueux pour enfants.

Share

Ceci peut vous intéresser :

Aucun commentaire pour l'instant, à vous !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Consentement

Vous avez lu et vous êtes d'accord avec la politique de confidentialité