Parentalité positive

Grand référencement d’outils sur la parentalité positive

Aujourd’hui je vous propose un référencement d’outils vous permettant de vous lancer et/ou de vous accompagner dans la parentalité positive et respectueuse. Vous avez été nombreux à partager ce qui vous a aidé ou vous aide encore sur ce chemin.

Merci pour tous vos nombreux retours, pour vos sources, vos références bibliographiques, de blogs …

J’espère que cette liste pourra vous aussi vous aider, soit à vous lancer, soit vous encourager, soit vous accompagner et vous booster à aller encore plus loin dans cette relation de confiance avec votre enfant. Je vous laisse découvrir pour commencer des témoignages remplis d’émotions de tous ces parents qui se sont lancés dans l’éducation bienveillante.

Témoignages – Parentalité positive

« Moi je dirais que c’est le regard de mon fils quand je crie ou qu une tape m’échappe… Je m’en veux à chaque fois »

« Je me rends compte de mes erreurs du passé, en les acceptant et en me disant qu’il est toujours temps de changer, je m’informe et me forme. Personne ne m’aide, je le fais pour moi, pour mes proches, pour la société. Pour montrer l’exemple, pour mon métier où le contact est la base…. »

« Ce qui m aide au quotidien c’est très clairement le souvenir de mon enfance et de tous les sentiments que j’ai pu ressentir ! »

« Une conférence avec de Catherine Gueguen à Rouen une révélation  »

« Puis en devenant maman ça a été comme une évidence, je me suis mise à lire tout un tas de livres sur la bienveillance,la parentalité positive…maintenant j essaye de transmettre pour que ces valeurs s étendent à un maximum de personnes,mais pas toujours facile. L image de parents laxistes nous colle à la peau. Ça m a beaucoup aidé dans ma vie de couple aussi.  »

« Ce qui m’a aidé c’est de prendre le temps de regarder la situation sous différents angles: enfant et parent. J’essaye de me mettre a la place de ma fille pour comprendre et l’accompagner au mieux. Ce n’est pas toujours simple mais je veux qu’elle sache qu’elle a une vraie place dans la famille et qu’elle est entendue dans ses besoins.  »

« ça a surtout souligné le fait que nous avons tendance à élever nos enfants comme nous l’avons été même si nous disons ne pas vouloir le faire. C’est un automatisme, nous avons été baigné dedans et donc en sortir est un long travail. J’ai envie de travailler là dessus, de changer ma façon d’être, travailler d’abord sur moi pour ensuite donner les bonnes bases à ma fille chérie. »

« C’est lorsque j’ai commencé la méditation que les choses ont évoluées. Avec persévérance, c’est comme si au fur et à mesure des jour, on m’ouvrait des portes qui étaient verrouillées par les croyances, l’éducation, les idées reçues. Tout cela n’était que le début d’un long cheminement vers moi-même, sur lequel je suis toujours »

« Ma révélation, ce sont mes deux enfants qui un soir, m’ont sauté dessus pour me faire des guilis et quelques minutes plus tard se sont dit : tu vois on a réussi à faire rire maman elle a pas crié quand on lui a sauté dessus »

« Bonjour, j’ai commencé a beaucoup travailler l’empathie dans ma classe de ce2, je ne mettais plus de punition et je travaille beaucoup en début d’année Avec Le livre  » as tu rempli un seau aujourd’hui ? « . Mais une fois rentrée à la Maison je n’avais plus la patience. Et un jour ma grande a fondu en larme terrifiée parce que j’avais crié. Et ma seconde qui est très difficile, rien de fonctionne à part la communication. On progresse mais c’est encore compliqué de gérer les conflits entre mes deux filles ( 3 ans 1/2 et 2 ans) »

« Ma révélation à moi, c’est celle de l’enfant. Comment écouter un parent qui montre le contraire de ce qu’elle dit ? Perte de crédibilité.. J’ai du coup longtemps essayer d’instaurer le lâcher prise, le relâchement, le respect, la bienveillance, sans savoir quelles valeurs je voulais communiquer. Ce n’est qu’en apprenant l’hypnose (pour vouloir la pratiquer en thérapie) que j’ai appris, par quelques bases de PNL, l’absurdité de notre communication, à tous.. Alors maintenant, chaque jour, je sème ma petite graine.. Ce n’est pas grand chose mais je me dis que graine par graine, on finit par avoir des champs fleuris… »

« À la naissance de mon troisième enfant, 19 ans après mon premier.. que de chemins parcourus.. le yoga, Montessori, tous ces merveilleux livres de Mesdames Gueguen et Filliozat. Tout cela a renforcé ma conviction profonde, m’a donné la force de tenir tête à l’entourage. »

« Pour moi également c est la tristesse dans les yeux de ma fille quand je crie, et les pleurs de ma 2 ème si on dispute la 1 ére. Les cris ne doivent plus faire partis de notre maison. »

« J’ai pris conscience à la naissance de mon 2ème enfant que je ne voulais pas faire les mêmes erreurs…. j’essais de prendre beaucoup d’info sur instagram mais le chemin est encore long! Un jour à la fois…. »

« Bonjour, ce qui m’aide concrètement c’est de voir ma fille et mon couple au quotidien. Je me dis que j’ai raison de persévérer dans la communication positive !
Le déclic ? La naissance de notre fille, sans aucun doute ! »

« Pas d’outils à proprement parler ! L’arrivée d’un enfant qui chamboule tout et une bonne dépression post partum qui à mon avis m’a « permis/obligé » à remettre tout en question et vraiment évoluer ! »

« La culpabilité d’avoir crié trop fort, voir qu’en fin de compte ça ne fonctionne pas et que ça ne soulage pas que je suis pleine de remords. Essayer d’autres alternatives en piochant des conseils, informations sur le net, dans les livres pour avoir une éducation bienveillante et positive … ce n’est pas toujours simple mais on s’y tient au maximum en apprenant tous a s’écouter et a communiquer qui sont déjà pour moi les bases. »

« C’est mon mari qui m’aide le plus à penser différemment et agir en conséquence. Il est mon équilibre.  »

« les rencontres de mamans douces et bienveillantes qui m’ont montré que il existait mille manière que son enfant soit bien accompagné sans hurler punir »

« Cette définition de la bienveillance selon Catherine Gueguen : La bienveillance consiste « à porter sur autrui un regard aimant, compréhensif, sans jugement, en souhaitant qu’il se sente bien, et en y veillant ».— (Christine Legrand, Pour une éducation bienveillante – Journal La Croix, page 13-14, 16 septembre 2015) »

 » je dirais qu’après ce sont les différents supports d’informations que l’on recherche qui vont façonner notre façon d’être parents (sur les réseaux) @un_amour_au_naturel J’ai donc pu vous connaître ainsi que famille épanouie et les différentes lectures qui m’aident sur mon cheminement afin d’être une meilleure mère chaque jour… chaque jour je me réfère à vous tous qui êtes inspirant et faites de magnifiques partages merci »

« Je dirai que c’est plus passé par des rencontres,des échanges avec d’autres parents…lorsque mes filles étaient plus petites,je fréquentais une association qui développait le principe de la maison verte de Dolto.Ça m’a permis de m’interroger sur les principes éducatifs de notre société et de savoir ce que je voulais ou pas pour mes enfants.Je crois vraiment qu’au départ,tout commence dans l’échange avec l’autre,pour les grands comme pour les petits! »

« Mon déclic fut de voir un couple d’amis passer leur temps à hurler sur leur enfants et à la naissance de mon fils je me suis dit que ça pouvait pas être ça notre vie autant pour lui que pour nous… ! »

« Après la naissance de mon grand, quand il est passé de bébé à petit loup qui « fait des bêtises », mon mari et moi avons réfléchi car on s’est dit qu’on ne pouvait pas lui crier dessus, que ce n’était pas constructif. Il a eu quelques fessées et nous la culpabilité qui va avec… et puis j’ai commencé à me renseigner auprès d’une amie qui pratique l’éducation positive, j’ai découvert la famille épanouie , une autre façon de faire (un grand merci à Amélie et Fabien d’ailleurs 😉). Depuis on se rend compte qu’il est possible de faire mieux, on se remet en question chaque jour. Et de temps en temps avec mon mari, on se fait même une sorte de petite « réunion » 😂 à deux pour voir où nous en sommes, nos progrès etc… bien sûr il y a encore des ratés mais on essaye chaque jour avec nos deux merveilleux garçons »

« Ce qui m a aidé c’est mon emploi en structure petite enfance. J’ai souvent été choqué par le comportement de professionnels envers les enfants. Et alors j ai décider de lire, de me renseigner afin de pouvoir leur expliquer les choses avec un réel fondement afin de faire changer les avis. Et puis être devenue mère à tout amplifier. L allaitement, le maternage, le portage, la bienveillance. Et il me le rend tellement au quotidien »

« ce qui permet de dialoguer avec mon fils de 15 mois, mon travail y est pour beaucoup. J’accompagne des enfants en situation de handicap dans les écoles. Donc il faut beaucoup de patience et de dialogue. J’ai beaucoup lu de livres, témoignages, était sur forum, discuter avec d’autres patents. TOUT est bon à prendre. Mais il ne faut pas oublier que chaque enfant est unique. Certaines astuces peuvent fonctionner et pas d’autres, cela dépend de l’enfant. »

« Il y a mon fils tout d’abord avec lequel j’apprends tous les jours… Il y a des lectures qui m’ont marquées (Isabelle Filliozat bien sûr…)… Et puis mon métier qui m’a orienté et appris sur les émotions, la bienveillance, le lâché prise, l’empathie etc… Mais rien n’est gagné je sens bien qu’il reste encore du chemin à parcourir… »

« Je suis très émue par cette campagne d’information naissante, plus accessible à tous autour de la parentalité positive. Il est temps chaque parent, ou toute personne s’intéressant au bien être de l’enfant puisse avoir accès plus facilement à ce contenu.
Je suis maman depuis peu et cette expérience de vie m’a profondément reconnecté avec mes valeurs de vie, celles que j’ai envie de transmettre à mon tout petit, celles que j’aurais peut-être aimé que l’on me transmette un peu plus. Aujourd’hui j’ai envie d’étayer mon enfant, de l’envelopper dans un bain d’amour, de l’étayer dans ses expériences, de l’accompagner dans ses apprentissages, de partager ses joies, contenir ses douleurs, mais surtout de véritablement l’aider à comprendre et apprivoiser ses émotions pour être serein avec lui même et dans sa relation à l’autre.
Le langage du corps, l’instant présent est certainement celui auquel nous devons être le plus attentif pour comprendre et s’accorder au mieux à nos petits êtres en construction.
L’observation est pour cela notre meilleur outil. »

« Avec 2 garçons très turbulents à la maison, la communication non violente est nécessaire. Des lectures comme Mme Filliozat ou Mme Gueguen ou Faber et Mazlish m’ont beaucoup aidé. Mais ce n’est jamais gagné malheureusement. La route est longue et les remises en question sont nombreuses. »

« 10 ans de PMA, 10 ans pendant lesquels j’ai pensé ne jamais avoir la chance et le bonheur de tenir mon enfant dans les bras, de le voir grandir, de l’entendre m’appeler maman……, 10 années de doutes…. pendant lesquelles j’ai compris que si cet ange arrivait, je serai sans l’écoute, dans la parole et dans la compréhension. ‘Au parfois des « loupé » mais je tente d’être dans la bienveillance…. »

« En devenant maman, j’ai ouvert les yeux, ou l’esprit, en lisant dans un premier temps certains articles indiquant qu’il était dangereux de laisser pleurer son enfant (études à l’appui). Puis ça a cheminé vers l’éducation positive en cherchant des articles sur Pinterest, j’ai commencé à acheter et lire des livres (J’ai tout essayé, Cool parents make happy kids…) Après un weekend affreux, que l’on a passé à hurler sur notre fille, rien n’allait, j’ai réalisé qu’on était complètement à côté de la plaque !! Alors j’ai repris les choses à zéro. Et le cheminement reprend tranquillement »

« commencer par s’écouter soi et ce qui m’a plus aidé à avancer = écouter les enfants comme n’importe quelle autre personne »

« Ce qui m’a aidé, c’est mon métier … avant d’être maman j’étais (et je suis) enseignante. J’avais envie d’autre chose avec ces enfants . Et ce sentiment profond s’est confirmé quand mon fils est né… J’ai encore beaucoup à apprendre ! »

« Ce qui m’a ouvert les yeux, ce sont les rencontres dans mon premier métier. J’étais directrice de centre de loisirs et il y eu ces femmes que j’ai croisé sur mon chemin avec qui on a parlé respect de l’enfant, de ses rythmes (en vrai!), prise en compte de l’individu dans la collectivité, libre choix… notre accueil de loisirs ne ressemblait pas aux autres et ça nous rendait tellement fières! J’en suis encore fière aujourd’hui après des années… par contre autant je trouve que c’est simple à « appliquer » au travail, je trouve que c’est plus dur au quotidien dans notre vie à nous… c’est étrange ce décalage.. »

« Moi ce serait mes lectures, les livres de Catherine Gueguen ou Filliozat.
Mais aussi les conseils de mamans sur les groupes fin de mamans.
Par ailleurs j’ai perdu un petit garçon l’an dernier, j’ai donc fait un cheminement intérieur afin de donner le meilleur de moi même à son frère de 4 ans.
La vie est parfois difficile, inutile de rajouter de la difficulté à nos vies.
Alors pour cela j’entreprends beaucoup de listes, la liste de mes envies, la liste des sorties, la liste des occupations à la maison, des recettes à faire et du coup on accepte la routine mais pas l’ennui.
Sinon un des meilleurs outils pour moi pour finir c’est la diversion et le dialogue.
Avec ça je ne suis pas polluée par les moments d’agacement mais juste pour profiter de notre amour réciproque si fort !  »

« Moi ce dont j’essaye souvent de me souvenir en cas de tempête émotionnelle (de moi ou des autres), c’est la question « quel besoin cache cette crise ? » (Câlin, faim, fatigue, besoin d’être entendu… ?) Particulièrement efficace en cas de colère (on peut aussi se poser la question « quel autre sentiment cache la colère ? » Déception, tristesse, sentiment de trahison, épuisement, ressentiment envers soi-même…). Ce projet de désamorcer bien des conflit ou simplement de ne pas répondre à votre de la plaque aux gens mais aux contraire de toucher juste »

« En ce qui me concerne beaucoup beaucoup de choses. Une amie Dr en neurosciences qui m’a expliqué l’évolution du cerveau et l’impact sur le comportement. Elle m’a conseillé isabelle filliozat et catherine gueguen. Et depuis, c’est devenu une passion. Un défi mémé ! Car je viens de loin concernant ces principes….  »

« Je suis ce que je suis aujourd’hui avec mon fils grâce à l’allaitement, j’étais suivi par une conseillère en lactation formidable qui a senti une brèche de bienveillance s’ouvrir en moi quand nous parlions de parentalité elle m’a alors fait partager ses œuvres par lesquelles elle aussi était passé pour ouvrir les yeux il y a des années. J’ai donc commencé par lire Isabelle Filliozat, Catherine Gueguen, Maria Montessori et bien d’autre. Et c’est encore un plaisir aujourd’hui de découvrir des livres comme celui la, ce sont ces lectures qui m’aide au quotidien à continuer dans ce cheminement »

« J’ai eu mon premier enfant assez tardivement a 34 ans. Ce qui m’a conduit sur le cheminement de la parentalité positive, et bienveillante c est l observation depuis de nombreuses années de mes amies avec leurs enfants. Certaines m’ont fait réfléchir ce que je n avais pas envie de faire et d autres ont été des modèles. Ma révélation à été ensuite la naissance de ma fille. Tout cela semblait une évidence. J ai beaucoup lu, mais j avoue ce qui m aide le plus c est le partage et les échanges avec d autres parents. Mais également des parents comme vous qui prennent de leur temps pour transmettre, aider, guider… une véritable source d inspiration ! Un grand merci à vous @un_amour_au_naturel et à toutes les autres sur le même chemin que je ne citerais pas de peur d en oublier. Merci  »

« ce qui m a aidé… ben mon fils… je peux pas me dire que je lui ferai du mal que ce soit physiquement ou plus terrible parfois à l’intérieur… des fois je dérape par ce que je suis humaine mais je me dis que je peux être un ouragan pour lui et jamais je me pardonnerai d en faire un adulte malheureux et non épanouie alors que c’est moi qui est égoïstement l ai créé (avec le papa hein 😂) ! »

« le déclic: les pleurs de ma fille! Mon aînée….c’était tellement compliqué! je l’allaitais, ben oui, on voulait le meilleur pour elle ! on écoutait aussi les conseils des autres, ceux qui ont déjà des enfants….mais ma fille pleure et ne dort pas ! on me dit de la mettre dans sa chambre, sinon on va se faire avoir parce qu’à 1 mois elle comprend déjà ! Mais elle ne dort pas et elle pleure tellement, et nous, jeune parent, on est si fatigué, perdu, démuni… Un jour, mon conjoint propose : « on n’a qu’à la laisser pleurer, elle a peut être besoin de ça ! ». Désespéré, on essaie. Je suis juste derrière sa porte de chambre et je l’écoute pleurer et je pleure aussi. Elle dort en 15 min…On continue comme ça, les autres nous disent que c’est bien! quand je suis seule la soirée, mon conjoint me dit de ne pas craquer, que c’est pour son bien, de la laisser pleurer… c’est dur, c’est violent !…et un jour le déclic: c’est pas possible que ce soit ça le bonheur d’être parent! je n’ai pas fait un bébé pour être dans un rapport de force des le début de sa vie !! Alors, je regarde sur internet, sur Facebook et je découvre le maternage proximal 💕 depuis, tout a changé … »

« Ce qui m’a aider moi c’est de réfléchir à la maman que je voulais être quand j’étais encore ado…et savoir ce que vraiment je ne voulais pas être …une fois que j’ai su ça alors j’ai énormément lu et puis je suis devenu maman est tout à été évident  »

« Après des débuts difficiles (bébé RGO qui pleurait H24) la fatigue nous a conduit à des situations où ne nous pouvions plus gérer et avons atteint les limites de notre bienveillance. De tous ces moments, j’essaie d’apprendre le lâcher prise et ça nous fait beaucoup de bien. Alors oui il y a parfois des traces de feutres sur mes murs et portes, des miettes de gâteaux dans l’appartement et souvent des objets « rangés » à des endroits aléatoires 🤣 mais nous avons retrouver un peu de sérénité et surtout la bienveillance envers notre enfant et nous même  »

« J’ai entendu parlé de la parentalité positive avant même de penser à avoir des enfants, mais je n’étais pas prête à ouvrir les yeux (et surtout à remettre en question toute l’éducation reçue par ma mère). Quand ma mère première fille était petite j’ai voulu régler ses « problèmes » de sommeil et je suis tombée sur le blog de famille épanouie, mais je suis vite répartie car je n’étais toujours pas prête. Mais à chaque fois que je rencontrai des problèmes de parents j’y revenais et j’ai fini par jeter un œil à leurs vidéos et j’ai fini par découvrir Isabelle Filliozat… Et là j’ai pris ma plus grosse claque en tant que parent !!  »

« les 4 étapes de la CNV:

1 j’observe sans jugement
2 je parle de mes émotions
3 j’évoque mon besoin sans stratégies pour y arriver .
4 je fais ma demande.
Ces 4 étapes sont affichées sur le mur ardoise de notre pièce à vivre .
Notre numéro 1 et surtout numéro 2 s’arrête à l’étape 2 en cas de conflits… Nous l’amenons donc devant ce mur et l’aidons à formuler les 2 autres étapes…c’est magique de voir comment les conflits sont enrayés…le plus magique est de voir le bien que cela fait quand on l’applique au sein du couple… »

« Moi ça a été un cheminement assez long finalement.. Je ne souhaitais pas allaiter mais j’ai fait la tétée de bienvenue pour ne pas regretter. Puis je n’ai plus arrêté. En m’abonnant à des mamans allaitantes et des groupes Facebook, j’ai fini par entendre parler de la parentalité positive. Puis j’ai suivi des mamans qui sont dans cette optique, qui partagent leurs lectures, et me voilà. »

« Bonjour, en ayant mes enfants j’ai pris conscience que les enfants sont personnes à part entière qui ont le droit au même respect que l’on accorde aux adultes qui nous entourent. Au fond de moi je le savais déjà mais la VEO que j’ai reçue, notamment le fait que mes émotions soient niées, m’avait fait douter. La CNV s’apprivoise tous les jours, luttant parfois contre les vieux démons. Le fait d’en avoir conscience a été la première étape. Je continue de me documenter tous les jours pour améliorer encore mon comportement car le retour de mes enfants est juste merveilleux.  »

« J’ai reçu une éducation très positive mais j’ai vu et vois toujours tellement de personne autour de moi en être victime des VEO.
Aujourd’hui il est pour moi évidement que le monde a besoin d’élever ses enfants d’une façon beaucoup plus bienveillante. Aujourd’hui avec ma fille de 8 mois je suis beaucoup intéressée au sujet bien que j’ai découvert les termes de #parentalitépositive ou bien VEO il y a peu de temps grâce à Instagram »

« Ce qui m’a ouvert les yeux c’est la magie de l’allaitement. Au départ, je m’étais toujours dit : « ce n’est pas Grave de laisser un bébé pleurer » et bien en fait je me rends compte que si. Mon bébé a 6 mois, je l’allaite toujours (moi qui ne pensais pas aller au-delà de 1 mois ou 2) et j’ai remarqué que mon bébé avait un énorme besoin de câlins, câlins qui peuvent être comblés avec l’allaitement. À partir de ce moment-là nous n’avons jamais laissé notre bébé pleurer. Nous sommes la pour lui, dans tous ses mauvais moments, pour l’épauler, le guider vers l’apaisement. Depuis je me suis ouverte à tout ce qui a trait à la parentalité positive : je n’étais pas contre mettre un enfant au coin, lui donner une fessée, maintenant que mon bébé est né je ne me verrai jamais faire cela. J’apprends beaucoup au fur et à mesure et j’espère arriver à lui donner le meilleur pour qu’il grandisse dans un environnement le plus serein et sécurisant possible. »

« Ce qui m’aide aujourd’hui c’est les gros efforts que j’ai faits hier, et les efforts que je fais aujourd’hui m’aideront demain… petite je me suis fait la promesse de ne pas gronder ni mettre de fessée à mes enfants. Une fois enceinte j’ai découvert la parentalité positive : quel soulagement !!! »

« Ce qui m’a décidé à cheminer dans l’éducation positive, c’est le souhait de ne pas reproduire ce que j’avais vécu enfant (veo +++). Lorsque mon loulou et moi avons échangé notre premier regard, quand j’ai accouché, je lui ai fait la promesse de l’accompagner autrement. J’ai alors cherché tout ce qui pouvait me permettre d’avancer sur ce chemin, et notamment les livres et surtout je fais confiance à mon zouave pour m’apprendre chaque jour à devenir une meilleure maman et une meilleure humaine. »

« Le point fort avec mon premier fût l’allaitement, le cododo long ça nous a permis d’établir un lien de confiance d’amour… Avec l’entrée à l’école j’ai continué avec une lecture d’un livre de Mme Filliozat pour essayer d’enlever nos automatismes sur nos paroles qu’on a reçu nous-même enfant… Je continue avec ma deuxième en rajoutant le portage et nous partageons ensemble ce mode de vie… »

« Les enfants tout simplement… Les regarder se laisser émerveiller par eux par leur regard sur la vie leur façon d’appréhender le monde… Et puis des lectures, des questionnements incessants, et des personnes comme Soline qui avec leurs mots te troublent te guident te rassurent… »

« Ici j’ai commencé à chercher des informations simplement sur Internet lorsque mon 4 ans était tout bébé. Puis je suis tombée sur ton insta Nadège, puis Soline (j’avoue ne plus savoir lequel j’ai trouvé en premier, ni même par le biais de qui je vous ai trouvé) et depuis j’essaye d’être la plus bienveillante possible (mais c’était presque naturel pour moi ce genre d’éducation), même si ce n’est pas toujours évident, surtout depuis que j’ai repris le travail 1 an après la naissance de mon presque 2 ans, un travail stressant, route quotidienne très fatigante, et l’impression de ne plus pouvoir profiter de mes bébés comme je le voudrais (et de gâcher les rares moments ensemble à cause de la fatigue)… Et j’étais justement en recherche de nouveaux ouvrages sur le sujet pour me « remettre sur le droit chemin »

« J’ai subi une éducation autoritaire et punitive, je savais en moi que c’était tout le contraire que je souhaitais pour mes enfants. J’ai longtemps pensé que je n’en n’aurais pas d’ailleurs, par choix puis parce que ça ne venait pas … Et puis 10 ans d’attente après j’ai réussi à faire le deuil de mon enfance et d’être bienveillante avec moi-même et avec la petite fille que j’étais. Et ce fut une révélation ! Je pensais enfin pouvoir être une bonne mère aimante et bienveillante. Je ne suis pas parfaite mais je chemine à mon rythme et celui de ma gazelle. Finalement c’est ma deuxième vie qui commence »

« Le cheminement a débuté lors de ma grossesse j’ai beaucoup lu et me suis intéressée à l’allaitement, au cododo, au portage et à la bienveillance. J’ai suivi des comptes comme le vôtre qui m’ont permis et m’aident encore au quotidien lorsque je doute … »

« Je suis ergothérapeute, lorsque j’ai repris le travail, après la naissance de mon fils, j’ai fait une formation sur la communication soignant-soigné-famille. Cela m’a ouvert des perspectives et j’ai de suite sentie que cela serait également adapté pour mon fils. Je chemine donc dans la parentalité et professionnellement de manière parallèle. »

« Ce qui m’a aidé c’est mon enfant, l’amour ressenti pour lui dès sa présence dans mon ventre m’a poussée à m’informer, me former même, sur l’éducation bienveillante et plein de valeurs qui en découlent. Je repense souvent à quel point j’ai avancé grâce à lui et j’espère pouvoir lui apporter autant. »

« Mon chemin a commencé lors d’une année en Norvège. Être témoin de leur bienveillance à l’égard des enfants et de leur patience m’a ouvert les yeux sur les possibilités d’éducation différentes de celles que j’ai connu. Depuis de lecture en lecture je nourris cette volonté d’être en harmonie avec les personnes qui m’entourent. »

« Ce qui m’aide au quotidien, ce sont les personnes comme vous, qui partagent leurs conseils, outils sur les réseaux sociaux, et qui me permettent chaque jour de me construire en tant que maman : mille mercis à vous ✨ »

Lectures – Parentalité positive

  • J’ai commencé « les mots sont des fenêtres.. » et depuis je travaille à l’appliquer.
  • Ce qui m’a aidé quand j’ai vu que ce n’était pas le bon chemin c’est la lecture beaucoup de lecture pour ne donner qu’un exemple : « Avec lui c’est compliqué « 
  • « Au cœur des émotions de l’enfant » de @isabellefilliozat . j’y reviens même régulièrement et je l’ai offert à plusieurs mamans autour de moi… Ce fut ma première lecture mais aussi la plus marquante …
  • Moi c’est en lisant « pour une enfance heureuse »
  • As-tu rempli un seau aujourd’hui?
  • « j’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat , c’est là que tout a commencé
  • « le concept du continuum »
  • Marshall Rosenberg
  • « Les lois naturelles de l’enfant » de Céline Alvarez
  • « Frères et sœurs sans rivalité » d’Adele Faber et Elaine Mazlish
  • « L’autorité expliquée aux parents » Claude Halmos
  • « Que se passe-t-il en moi ? » Isabelle Filliozat
  • « Parents épanouis, enfants épanouis »
  • « Bébé, dis moi qui tu es » de Philippe Grandsenne
  • « COOL parents make happy kids »
  • le livre de Jane Nelsen « la discipline positive »
  • « le livre jaune » de Faber et Mazlish
  • « Pour ma part, c’est Isabelle Filiozat qui m’a fait découvrir que c’était une belle aventure d’être parent. J’ai dévoré ces livres un à un pendant toutes une période. Puis j’ai eu la chance de la voir en conférence et en atelier. Ça m’a fait un bien fou !! »
  • « les 4 accords toltèques »
  • « vivre sa grossesse et son accouchement » d’Isabelle Braban
  • « Éduquer son enfant, s’éduquer soi même » de Naomi Aldort
  • «  maman ne me quitte pas »de Bernadette Lemoine
  • le film «même qu’on naît imbattable» de Marion Cuerq et Elsa Moley
  •  » c’est pour ton bien  » d’Alice Miller et  » la fessée  » d’Olivier Maurel
  • « If I have to tell you one more time… » de Amy McCready

Blogs ressources parentalité positive

  • S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée
  • Ensemble naturellement
  • Zunzun blog
  • Famille épanouie
  • Ailes et graines
  • Mitziko Miller et Chloé Finiels
  • Marjoliemaman
  • Et Un amour au naturel bien sûr 😉

Formations et accompagnement parental

  1. Les ateliers Filliozat
  2. Catherine gueguen
  3. L’atelier des parents
  4. Les ateliers Faber et Mazlich
  5. SOS parentalité : ligne téléphonique mise en place par Catherine Dumonteil Kremer : http://www.cdumonteilkremer.com/2017/11/sos-parentalite-une-hotline-gratuite-pour-tous-les-parents.html
  6. Répondeur téléphonique de Laetitia de Ensemble naturellement : https://www.speakpipe.com/ensemblenaturellement

 

Belle journée à vous tous, n’hésitez pas à partager cet article et à vous inscrire au blog et à ma chaîne YouTube.
MERCI




Share

Ceci peut vous intéresser :

Aucun commentaire pour l'instant, à vous !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Consentement

Vous avez lu et vous êtes d'accord avec la politique de confidentialité